Accueil / International / IHF : « on n’est pas de la viande » la révolte des handballeurs
hassan mustapha

IHF : « on n’est pas de la viande » la révolte des handballeurs

« Ne jouez pas avec les joueurs ! » C’est le cri du coeur – « Don’t play the players » en anglais – poussé mercredi par de nombreux grands noms du handball, dans le cadre d’une campagne lancée par le syndicat européen (EHPU) et le syndicat français des joueurs (Association des joueurs professionnels de handball, AJPH). Ils dénoncent la surcharge du calendrier et l’absence totale de prise en compte de l’avis des joueurs et joueuses.

« On n’est pas de la viande »

Le ras de bol s’était déjà exprimé à la fin du dernier championnat du monde. Trop de matchs, trop de déplacements, des intérêts financiers omniprésents faisant passer ceux des joueurs au dernier plan. “Cinq matchs en sept jours, dix en dix-sept jours, c’est devenu insupportable” tonne Vincent Gérard, le gardien de l’équipe de France, sur le site internet de l’Equipe. Alors les plus grands acteurs du handball, hommes comme femmes, se sont rassemblés et ont lancé la campagne “Don’t Play The Players”, coordonnée avec l’AJPH et le syndicat des joueurs européens. Désormais, ils ne veulent plus subir et ils le font savoir.
« Trop c’est trop, il n’est plus question de jouer avec la santé des joueurs de handball », explique l’ancien demi-centre de Dunkerque Bastien Lamon, président de l’AJPH. Le nombre, la diversité et l’aura des participants à la campagne témoignent de l’ampleur de la frustration des joueurs. Dans la vidéo diffusée mercredi sur les réseaux sociaux, apparaissent les plus grandes stars féminines et masculines de la discipline, Nikola Karabatic , le Danois Mikkel Hansen, la Norvégienne Stine Oftedal ou la Roumaine Cristina Neagu. Un courrier a également été envoyé aux présidents de la Fédération internationale (IHF) et de la Fédération européenne (EHF).
« Les objectifs de cette campagne sont clairs, ajoute Bastien Lamon. Nous souhaitons intégrer davantage de jours de repos entre les matchs des compétitions internationales. Il est hors de question de revivre une compétition où s’enchaînent des matchs d’un tel enjeu sans un seul jour de repos entre. Il nous paraît également important de donner du poids aux joueurs dans les instances décisionnaires au niveau de l’IHF et d’enfin prendre en compte notre voix. Pour finir nous souhaitons nous réunir avec les présidents de l’IHF et de l’EHF afin d’échanger très concrètement sur ces problématiques de calendriers. Cela devient urgent. « .
voir la video

Voir aussi

220px-2019_IHF_Super_Globe_Logo

Super Globe 2019: dix équipes au programme

La 13e édition du super globe de l’IHF aura lieu cette année à Dammam en …